Qu’est ce que la transidentité ?
La transidentité, c’est une sensation, un sentiment fort de ne pas se sentir en accord avec le genre qui nous a été attribué à la naissance en fonction de notre sexe biologique. Cela peut se traduire par une volonté de vivre en tant que membre du genre souhaité et par un profond malaise pouvant amener à la dépression ou à d’autres problèmes d’ordre psychique dus à la tension entre ce qui est souhaité et ce que l’on vit ou nous font vivre nos tiers.

La transidentité n’est pas liée à une attirance sexuelle :
Une personne née de sexe biologique féminin et souhaitant adopter le genre masculin n’est pas forcément attirée par les femmes. Il en va de même dans l’autre sens. Il ne faut donc surtout pas croire que la transidentité est une « forme cachée » d’homosexualité. Tout comme pour les personnes cisgenres (vivant en accord leur genre assigné à la naissance) les personnes trans s’inscrivent dans une grande diversité d’attirances sexuelles.

La transidentité est différente du simple travestissement :
Même si c’est une étape par laquelle de nombreuses personnes transidentitaires passent. Le travestissement, consistant à se déguiser en membre du genre opposé, n’est qu’un déguisement, il n’est pas forcément lié à un malaise identitaire dû au genre dans lequel une personne est forcée de vivre. De nombreuses personnes se travestissent pour diverses raison mais cela n’en fait pas forcément des personnes transidentitaires. De même, certaines personnes trans se travestissent avant leur transition, d’autres non.

Prévalence de la transidentité
Les dernières études semblent tendre vers une prévalence d’environ 1 personne trans pour 1000 naissances en tenant compte de toutes les personnes ayant ce sentiment mais ne pouvant le révéler, ou ne faisant pas de démarche associable à leur transidentité auprès de professionnels de santé.

La transidentité ne s’inscrit pas forcément dans un système de genre binaire :
Ne pas se sentir en adéquation avec son genre assigné à la naissance ne signifie pas que l’on soit en adéquation avec l’autre genre prévalent de la société. Certaines personnes par exemple n’acceptent ni le genre masculin ni le genre féminin imposé par la société et vont se considérer comme non binaires ou encore agenre tout en faisant tout de même une transition afin de mettre leur corps plus en accord avec leur genre souhaité.

La transidentité existe depuis plusieurs millénaires :
Les premières traces de mouvement entre genres ont été découvertes archéologiquement et datent de l’age du cuivre, soit du troisième millénaire avant JC, dans des cultures de l’est de l’Europe. Il en a existé dans de très nombreuses cultures : Egypte, Inde, Amérique anté-colonisation, Asie… tout au long de l’histoire. Les traces sont cependant difficiles à mettre en évidence étant donné que notre culture n’y est pas adaptée et que ces phénomènes « normaux » dans d’autres civilisations n’ont tout simplement pas été consignés par écrit ni laissé de traces.

Comment doit-on s’adresser à une personne trans ?
Il faut s’adresser à une personne, trans ou non, en utilisant le genre qu’iel a choisit. Dans le cas d’une personne non binaire ou pour laquelle on peut avoir un doute, il ne faut pas hésiter à demander le pronom par lequel la personne souhaite être désignée.

Transidentité ou transexualisme ?
La transidentité est un terme plus générique, permettant de tenir compte de la diversité de genre et de parcours chez les personnes trans. Le transexualisme, est un terme d’origine médicale désignant les personnes ayant subit ou souhaitant subir une chirurgie de réassignation sexuelle. Ce terme est souvent considéré comme pathologisant par les personnes trans qui lui préfèrent les termes trans, transgenre ou transidentitaire. En effet ce terme associe trop la transidentité à une problématique sexuelle là où il ne s’agit que d’un problème d’identité.

Si vous pensez être une personne trans, avez des doutes ou des interrogations à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact !

Le vocabulaire de la diversité de genre :
Trans(genre) : Se dit d’une personne qui ne se sent pas en adéquation avec le genre qui lui a été assigné à la naissance, ayant fait une transition ou non.
Cis(genre) :
Se dit d’une personne se sentant en adéquation avec le genre qui lui a été assigné à la naissance.
MtF :
Personne trans d’homme vers femme.
FtM :
Personne trans de femme vers homme.
Transition :
Désigne l’ensemble des actions faites pour être reconnu.e dans le genre souhaité. Elle peut être physique, sociale, administrative etc…
Non binaire :
Se dit d’une personne ne se reconnaissant pas dans le schéma binaire homme/femme de notre société. Cette personne peut ne prendre que ce qui lui correspond dans le spectre de genres possible entre genre masculin et féminin. Elle peut aussi se considérer d’un autre genre n’ayant rien à voir avec les genres masculins/féminins (par exemple Two-spirit).
Agenre : Se dit d’une personne préférant ne pas être définie par un genre précis.